Sous les décombres et l’amiante, la plage

Partir à Naples pour faire un reportage de 4 minutes 30 et revenir avec de quoi faire un documentaire de 25 minutes. Frustrant.

Au final c’est cette version qui a été diffusée sur RFI dans l’émission Accents d’Europe du 3 juin 2013, précédée en tapis musical de « O’Vient » du rappeur napolitain Clementino.

J’étais partie pour faire un sujet très simple sur la Città della Scienza qui avait été incendiée le 4 mars dernier, en plein pendant la période « démission du pape – élections législatives », bref dans l’indifférence quasi générale. Mais qui connaissait l’existence d’une Cité des Sciences – dans le style de celle de la Villette – à Naples avant qu’elle ne brule?  Et qui savait qu’elle se situait, non pas à Naples même, mais à Bagnoli, dans une ex zone industrielle en périphérie de la ville, pratiquement inaccessible en transports en commun?

Je ne savais pas. J’y suis allée avec la Cumana et j’ai fini à pied. Apparemment, j’ai respiré de l’amiante et foulé des terres contaminées de métaux lourds. A Bagnoli il y avait une usine Eternit (cf. megaprocès amiante). A Bagnoli il y avait aussi l’Italsider, dont la carcasse des hauts fourneaux git encore au milieu d’un terrain vague, juste aux portes de la Cité des Sciences. L’usine était était propriété des Riva (cf. Ilva de Tarante).

Difficile de raconter tout ça dans un 4’30. Difficile de raconter que la moitié des terrains ont été saisis par la justice et que plusieurs responsables de BagnoliFutura – chargés du développement de ce quartier en pole technologique écologique et d’innovation – ont été placés sous enquête.

J’aurais voulu pouvoir insérer la voix de Luca Recano, interviewé sur le toit de l’université d’Architecture de Naples. Luca est un des activiste du centre social Bancarotta, délogé récemment des bâtiments de l’Italsider.

« On peut formuler beaucoup d’hypothèses concernant l’incendie de la Cité des Sciences. Il y a beaucoup d’intérêts en jeu, mais je pense qu’il faut être prudent. Juste après l’incendie, sans même attendre les conclusions des enquêteurs, de nombreuses voix se sont élevées, avec la position typique, rhétorique, des napolitains eux mêmes. On a dit : c’est la faute de la Camorra, c’est la faute de la criminalité organisée, des intérêts obscurs, on est même allé jusqu’à parler de terrorisme. Comme souvent, lorsque surviennent de tels évènements dramatiques, c’est l’émotion qui prend le dessus et conduit à chercher l’ennemi social, le monstre, en quelque sorte.

Mais les intérêts qu’il peut y avoir derrière l’incendie de la Cité des Sciences, sont peut être bien moins obscurs qu’on le pense, il sont surement bien plus concrets et bien plus ancrés dans la vie quotidienne à Bagnoli »

Bagnoli n’est pas précisément l’endroit où on rêverait d’aller passer ses vacances. Mais certains promoteurs immobiliers sont convaincus du potentiel d’attraction touristique de l’ex-zone industrielle qui donne sur une baie encore préservée, à quelques miles de Capri, d’Ischia et Procida. Le « partito del cemento » ferait pression pour récupérer ces terres destinées  à de grands projets publics. C’est du moins ce dont est convaincu Luca et une grande partie des habitants de la ville, qui ont perdu tout espoir de voir renaitre le quartier en un pole technologique, environnemental et culturel, après la saisie des terrains par la justice, qui enquête sur un possible « désastre environnemental ». L’incendie de la Cité des Sciences a achevé de décourager tout le monde.

Le musée interactif de la Cité des Sciences renaitra-t-il vraiment de ses cendres? Sera-t-il substitué dans quelques années par un complexe hôtelier de luxe fréquenté par les touristes débarqués des énormes bateaux de croisières amarrés dans le port de Naples tout proche? Que faut-il souhaiter à Bagnoli et à sa population, confrontée à une augmentation des taux de cancers et maladies graves dues à la pollution industrielle, à une reconversion industrielle ratée et à un avenir de plus en plus incertain?

Surement pas le silence radio. 4’30 c’était peu, mais déjà pas mal. A suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s